Archives pour la catégorie Non classé

« Consultation Neuropsychologique Express »: un nouveau service offert exclusivement à Ste-Julie

Un nouveau service au Cime de Ste-Julie

Un service de Consultation Express  en Neuropsychologie est offert depuis peu à Ste-Julie. Dans le but de répondre rapidement aux  besoins de la population et de diriger la clientèle vers les services professionnels appropriés,les neuropsychologues, Dre Julie Duval et Dre Josée Delisle se rendent disponibles rapidement  pour une seule rencontre d’orientation en vue d’offrir aux parents ou intervenants des conseils professionnels, de leur proposer un plan d’aide ou  de leur offrir un support ponctuel. Vous pouvez réserver un rendez-vous rapidement en utilisant le lien suivant :     http://www.lecime.com/nous-joindre/ste-julie/

Pour prévoir une évaluation neuropsychologique complète pour votre enfant, veuillez plutôt téléphoner au 1-855-582-3584.

 

Syndrome de Gilles de la Tourette: au-delà des tics et des tocs

Un article de Jean Siag, de La Presse ,publié le 30 mai 2017,

Que sait-on vraiment des jeunes qui souffrent du syndrome de Gilles de la Tourette? Comment gèrent-ils leurs tics et leurs tocs? Quels sont les traitements actuellement disponibles? La chercheuse Julie Leclerc vient de lancer une série de capsules web sous le titre Tourette et cie pour mieux faire connaître la maladie.

http://www.lapresse.ca/vivre/sante/enfants/201705/30/01-5102691-syndrome-de-gilles-de-la-tourette-au-dela-des-tics-et-des-tocs.php

 

 

L’Écran Roi : mieux comprendre et prévenir la dépendance aux écrans chez les jeunes

http://www.telequebec.tv/documentaire/l-ecran-roi/

Force est de constater que les tablettes et les téléphones portables sont partout et ne laissent pas nos enfants indifférents. Leur pouvoir d’attraction est impressionnant, mais on n’en sait que peu sur leurs effets à long terme. Dépourvus devant ce véritable tsunami numérique, les parents peinent à fournir un encadrement adéquat à des enfants qui en savent souvent plus qu’eux… Après celui de l’enfant-roi, vit-on le règne de l’enfant branché et cyberdépendant?

 

Fred : Vivre avec le TDAH à l’adolescence

Salut ! Je m’appelle Frédérique. On me surnomme souvent Fred la lune en raison de mon trouble du déficit de l’attention (TDA). Mon frère et moi venons tout juste de fêter nos 18 ans. Eh oui ! J’ai un frère jumeau, Léo. Lui, il a un TDAH (trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité). Nous formons un beau petit duo, n’est-ce pas ?

Dans les films, ça a l’air toujours génial d’avoir un jumeau. Je t’avoue que dans la vie de tous les jours, c’est une autre histoire. Mon frère m’énerve tellement, des fois! Pourtant, je ne l’échangerais pour rien au monde!

D’autant plus que là, nous avons un projet commun vraiment intéressant. En fait, nous voulons expliquer clairement ce qu’est le TDAH et la manière dont nous avons vécu avec ce trouble pendant l’adolescence. L’idée, c’est de partager tous nos meilleurs trucs pour mieux vivre avec les tourbillons, les défis et les nombreux oublis de nos vies ! Prêt ?

« Fred » est un guide pratique qui permet aux ados de mieux comprendre ce que sont le TDA et le TDAH, de se sentir moins seuls et, surtout, de trouver une foule de trucs concrets et d’exercices simples conçus pour les aider à mieux vivre avec ce trouble au quotidien.

Le livre peut être commandé en ligne: http://www.miditrente.ca/Livres/Fred.html

a>

Tic-Toc, Tic-Toc

Jusqu’à 20% des enfants présenteront au moins un tic pouvant apparaître dès le jeune âge ou un peu plus tard. Ces tics peuvent être moteurs (retroussements du nez, clignements des yeux, mouvements de tête…) et/ou sonores (raclements de gorge, reniflements, grognements…). D’autres enfants ont plutôt de petites manies (porter les objets à la bouche, mordiller leurs vêtements, se ronger les ongles, sentir les objets…). Ces comportements ne sont pas dérangeants pour l’enfant, mais le sont parfois pour les autres.
Il faut savoir que les tics comme les manies apparaissent souvent en période de stress (changement de groupe à la garderie, déménagement, fatigue…) et sont exacerbés par l’anxiété. Toutefois, leur origine est génétique et transmise héréditairement. Il convient de les ignorer et d’apaiser les éléments stressants tout en favorisant un sentiment de sécurité. Dans les rares cas où le tic ou la manie s’avérerait problématique, le pédiatre pourrait conseiller la famille ou les diriger vers un professionnel spécialisé.
S’il n’y a généralement aucune raison de s’inquiéter des tics ou des manies chez le jeune enfant, certains comportements qui pourraient s’en apparenter doivent toutefois être signalés puisqu’ils peuvent être signes d’un problème plus sérieux. Les parents devraient consulter s’ils observent chez leur jeune enfant des comportements répétitifs et stéréotypés (battements des mains, roulements des yeux, sautillements…), particulièrement s’ils s’accompagnent d’un retard moteur ou langagier ou d’autres atypies (intérêts restreints et obsessifs, léger accent, regard fuyant, réactions inadéquates, démarche atypique, hypersensibilité…).
Comme parent, nous avons à cœur le développement de notre enfant et il est important de se faire confiance. À l’observation d’un comportement inhabituel, il convient de ne pas s’alarmer et, si jugé nécessaire, de consulter un professionnel de la santé qui pourra mieux nous guider dans nos démarches auprès de notre petit trésor.

Références :
Les Tics: Nouvelles approches (2014). Formation offerte à Montréal, CHU Ste-Justine.
http://naitreetgrandir.com/fr/etape/3-5-ans/comportement/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-enfant-tic

Le cerveau continue de réagir à une langue entendue très jeune

Une recherche canadienne, menée avec des enfants chinois adoptés par des familles canadiennes francophones,  confirme l’importance des toutes premières années de la vie pour forger les capacités mentales.

«Les représentations mentales créées dans le cerveau d’un très jeune enfant par l’apprentissage d’une langue peuvent persister à l’âge adulte malgré la perte de la capacité à la parler»

Consultez l’intégral de cet article de Jean-Louis SANTINI de l’agence France-Presse, publié dans La Presse.ca le 17 Novembre 2014
http://www.lapresse.ca/sciences/medecine/201411/17/01-4819822-le-cerveau-continue-a-reagir-a-une-langue-entendue-tres-jeune.php

Quels sont les effets du cannabis sur le cerveau des adolescents?

Les adolescents canadiens sont parmi les plus grands consommateurs de cannabis au monde. Le cannabis est-il une drogue douce comme on le prétend souvent? Son image inoffensive est-elle scientifiquement exacte? Chaque adolescent présente des facteurs de risque différents et les effets du canabis sur leur cerveau varient tout autant. En effet, les prédispositions génétiques combinées à certains facteurs comme l’anxiété multiplient par huit ou neuf le risque de dépendance. Consultez l’émission Découverte du 9 Novembre 2014.

http://ici.radio-canada.ca/tele/decouverte/2014-2015/episodes/350449/marijuana-rosetta-guerre-climat-son?isAutoPlay=1

Consultez l’article de  Danny Lemieux   à ce sujet:

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/science/2014/11/07/001-cannabis-marijuana-effets-cerveau-adolescents-decouverte.shtml

 

 

TSA – « Guides pour soutenir la fratrie »

C’est avec beaucoup de fierté qu’Autisme Montérégie présente son guide pour les parents à l’égard de la fratrie. Ce document est le fruit de trois années d’expérimentation et d’évaluation du programme Entraide Phratrie. Ce guide  nous invite à prendre conscience des répercussions de l’autisme sur la fratrie et nous suggère des stratégies à proposer aux enfants pour faire face aux différentes situations qu’ils vivent au quotidien.

http://www.autisme.qc.ca/assets/files/07-boite-outils/Intervention-education/GUIDE-pour-les-parents-vnc.pdf

Autisme Montérégie présente également un guide semblable à l’intention des intervenants.

http://www.autisme.qc.ca/assets/files/07-boite-outils/Intervention-education/GUIDE-pour-les-intervenants.pdf

 

La neuropsychologie pédiatrique prend sa place

Dans un article publié en Mai 2014 dans la revue Psychologie Québec (volume 31 , no 03) le Dr Bruno Gauthier, neuropsychologue définit le caractère spécialisé de la neuropsychologie pédiatrique ainsi que sa contribution dans les domaines scientifiques, cliniques et de l’éducation.

Consultez l’article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant:

http://www.ordrepsy.qc.ca/pdf/Psy_Qc_Mai2014_Dossier_01_Gauthier.pdf

 

« Comme une bombe » un documentaire plein d’amour et d’espoir

À l’occasion de la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales, nous vous invitons à découvrir ce documentaire

http://vimeo.com/4980569

produit par la Fondation des Petits Trésors de l’Hôpital Rivière-des-Prairies. Leur campagne « Je ne suis pas un monstre » veut briser les tabous  entourant la santé mentale des enfants.

http://petitstresors.ca/je-ne-suis-pas-un-monstre-une-campagne-qui-fera-du-bruit/