Claudia Polevoy

Claudia Polevoy est membre-étudiante de l’Ordre des Psychologues du Québec. Elle a terminé scolarité et stages de doctorat en neuropsychologie, profil recherche et intervention, à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM).

Elle soutiendra sous peu sa thèse doctorale traitant des  effets de l’exposition prénatale à différents contaminants environnementaux sur le développement du jeune enfant. Ses travaux de recherche ont d’ailleurs été présentés lors de nombreux congrès locaux (Réseau de Recherche en Santé Environnementale), nationaux (Meeting of the Child Vision Research Society) et internationaux (International Congress of Toxicology). L’excellence de son dossier académique et ses aptitudes en recherche lui ont valu l’obtention de plusieurs bourses prestigieuses autant institutionnelles, provinciales que nationales (Fondation du CHU Sainte-Justine, FARE, FRSQ, IRSC).

Depuis le début de son parcours universitaire, Madame Polevoy s’implique sur le plan clinique et dans de nombreux travaux de recherche auprès de la population pédiatrique. Elle s’intéresse notamment à l’impact de différents tératogènes sur le développement prénatal (Université de Montréal), les effets des contaminants environnementaux sur les habiletés cognitives et sensorielles de l’enfant (Université de Montréal), le développement cognitif, social et langagier de jeunes enfants présentant un trouble de comportement (Université de Sherbrooke) ou en milieu défavorisé (Université du Québec en Outaouais). Madame Polevoy a également effectué un stage clinique en neuropsychologie à la Clinique d’hématologie-oncologie du CHU Sainte-Justine. Elle s’est  par ailleurs découvert un intérêt particulier pour les problématiques de santé mentale par le biais de son dernier  internat en milieu hospitalier.

Son intérêt marqué pour l’évaluation et l’intervention neuropsychologiques auprès des enfants et des adolescents présentant des troubles d’apprentissage l’a amenée à effectuer un stage au CIME en 2014. Madame Polevoy s’est depuis jointe à l’équipe ou  elle reçoit des élèves en difficulté d’adaptation et d’apprentissage

Karine Ferron

Membre de l’Ordre des psychologues du Québec, Karine Ferron termine présentement un doctorat recherche et intervention spécialisé en neuropsychologie clinique à l’Université de Montréal. Elle a participé à de nombreux travaux de recherche portant sur divers sujets tels que l’acquisition du langage chez le nourrisson (Université du Québec à Montréal), l’impact du stress maternel durant la grossesse sur le développement de l’enfant (Université McGill) ainsi que l’identification des régions cérébrales impliquées dans le traitement auditif (Université de Montréal). Mme Ferron s’intéresse  particulièrement aux enfants/adolescents en difficulté et ses multiples expériences cliniques l’ont amenée à intervenir auprès d’une population pédiatrique diversifiée. Madame Ferron a complété ses internats en neurologie (CHU Ste-Justine), en neurotraumatologie (Centre de réadaptation Marie Enfant) ainsi  qu’à la clinique des troubles de l’attention (HRDP). Son intérêt marqué pour l’évaluation et l’intervention auprès des enfants et adolescents en difficulté d’apprentissage l’a amenée à joindre  l’équipe du CIME en 2014.

Emmanuelle Dagenais

Dre Emmanuelle Dagenais est neuropsychologue, titulaire d’un doctorat spécialisé en neuropsychologie recherche et intervention (Ph.D./Psy.D.) de l’Université du Québec (UQAM)avec mention d’excellence. Elle est membre de l’Ordre des Psychologues du Québec. Elle travaille au CIME depuis 2007 et est responsable du Service de Santé Mentale Jeunesse. Dre Dagenais compte plusieurs publications scientifiques (Brain and Cognition, Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology, Canadian Journal of Neurological Sciences) et présentations dans des congrès nationaux et internationaux. Elle a également obtenu de nombreuses bourses de recherche tant institutionnelles (FARE) que nationales (CRSNG, FRQS).
Par le biais de ses internats en neurologie (Hôpital de Montréal pour Enfants) et en pédopsychiatrie (Hôpital du Sacré-Coeur), Dre Dagenais a acquis une double expertise auprès d’une clientèle pédiatrique. Ceci lui octroie les compétences nécessaires à l’évaluation cognitive de même qu’à l’établissement de diagnostics différentiels chez les jeunes présentant un problème de santé mentale.

Caroline Picard

Membre de l’Ordre des Psychologues depuis 2011, Dre Picard a obtenu son diplôme d’études doctorales en neuropsychologie de l’UQAM avec mention d’excellence. Boursière au niveau institutionnel (PAFARC) et national (CRSNG, NATEQ), ses recherches ont porté sur le TDAH, les méthodes alternatives de traitement et sur les fonctions exécutives et mnésiques lui valant de nombreuses publications et conférences. En plus d’une expérience clinique en milieu hospitalier (Centre hospitalier de Montréal pour enfants et Hôpital Rivière-des-Prairies) auprès d’enfants avec problématiques psychiatriques et neurologiques, Dre Picard a aussi occupé un poste à la Clinique TDAH (HRDP) permettant de parfaire son expertise au niveau des troubles d’attention et d’apprentissage. Elle fait partie de l’équipe du CIME depuis 2006.

Geneviève Moreau

Dre Moreau a une formation et une expérience professionnelle étoffée. Elle a d’abord pratiqué comme ergothérapeute auprès d’une clientèle psychiatrique et cérébro-lésée.  Elle a ensuite obtenu son Ph.D. en neuropsychologie et a poursuivi des études postdoctorales. Elle fut détentrice de plusieurs bourses (FRSQ, FCFDU et Fondation les Petits Trésors), a participé à l’élaboration d’ouvrages scientifiques et a présenté plusieurs conférences. Dre Moreau a notamment travaillé en imagerie fonctionnelle par résonnance magnétique, en réalité virtuelle et en neurofeedback au ADD Center de Toronto et à la Clinique TDA du CHRDP.  Ses travaux de recherche ont porté sur le traitement du TDAH. Dre Moreau s’est jointe à l’équipe du CIME en 2006 où elle pratique comme neuropsychologue pédiatrique.

Julie Duval

Diplômée avec mention d’excellence de l’Université du Québec à Montréal, Dre Duval est titulaire d’un Ph.D en neuropsychologie avec une formation en recherche et en clinique. Ses travaux doctoraux ont porté sur le développement des capacités intellectuelles chez les personnes cérébro-lésées. Honorée par de prestigieuses reconnaissances d’excellence (CRSNG et UQAM), son parcours académique est caractérisé par son implication dans de nombreux projets de recherche et d’enseignement (dont des projets de recherche sur le TDAH, le développement cognitif, la psychose chez le jeune adulte et de l’enseignement en biopsychologie et psychologie du développement). Son expérience clinique en centre hospitalier  (Hôpital de Montréal pour Enfants, Hôpital Général Juif de Montréal, Hôpital Maisonneuve-Rosemont) lui a également permis d’acquérir une expertise auprès d’enfants présentant des problématiques neurodéveloppementales (atteinte neurologique, trouble déficitaire de l’attention [TDAH], retard global de développement, autisme, psychose). Neuropsychologue au CIME depuis 2004, elle a orienté sa pratique vers l’évaluation d’élèves en difficulté d’apprentissage, population qui est également l’objet de ses intérêts de recherches actuels.

Josée Delisle

Dre Delisle est diplômée de l’Université de Sherbrooke et de l’Université du Québec à Montréal où elle a complété un doctorat spécialisé en neuropsychologie. Ses recherches sur le traitement du nombre, la spécialisation hémisphérique et l’impact développemental du déficit attentionnel lui ont valu de nombreuses publications dans des revues prestigieuses (Cognitive Neuropsychology, Archive of Clinical Neuropsychology, Laterality) ainsi que dans un livre de référence (Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité : soigner, éduquer, surtout valoriser, Presses de l’Université du Québec). Elle est également chargée de cours et superviseure de stage au Doctorat en psychologie-intervention en enfance et adolescence de l’Université de Sherbrooke. Dre Delisle porte un intérêt marqué pour l’évaluation et l’intervention auprès des enfants et adolescents en difficulté d’apprentissage. Elle est aussi intervenue auprès d’une population pédiatrique aves des troubles neurologiques (Hôpital de Montréal pour enfants) et psychiatriques (Hôpital Rivière-des-Prairies). Membre de l’OPQ , elle a d’abord œuvré en milieu hospitalier où elle a acquis une solide expertise dans l’évaluation d’une clientèle pédiatrique aux prises avec des problèmes neurodéveloppementaux, langagiers, attentionnels, comportementaux, psychiatriques et médicaux. Dre Delisle pratique au CIME depuis 2004 où elle assure les services d’évaluation neuropsychologique à la clinique de Ste-Julie.

Marie-Josée Caron

Diplômée de l’UQAM en 2008, Dre Caron est détentrice d’un doctorat spécialisé en neuropsychologie, recherche/intervention. La qualité de son dossier académique lui a valu l’obtention de plusieurs bourses de recherche institutionnelle (CERNEC, PAFARC) et nationale (ICRS, FCAR-FRSQ, CRSNG). Elle a également obtenu une mention d’excellence pour sa thèse doctorale sur les supériorités cognitives en autisme et compte plusieurs publications dans de prestigieuses revues telles que « Brain » et « Neuropsychologia ». Dre Caron affiche également une riche expérience clinique auprès de la population pédiatrique. Elle a réalisé ses internats en neurologie (CHU Ste-Justine), en neurotraumatologie (Centre de réadaptation Marie-Enfant) et en psychiatrie (HRDP et CHUM Notre-Dame). Cette double expertise, à la fois psychiatrique et neurologique, la rend particulièrement à l’aise dans l’établissement de diagnostics différentiels. Son intérêt marqué pour les enfants et adolescents présentant des troubles d’apprentissage et problématiques associées lui a fait joindre les rangs du CIME en 2004.

Aimée Benoit-Lajoie

Titulaire d’un doctorat en neuropsychologie et membre de l’OPQ depuis 2009, Dre Benoît-Lajoie pratique au CIME depuis 2011. Elle est récipiendaire de plusieurs bourses de recherche (FQRSC, CRSH, CRSNG, UQAM) et s’est particulièrement intéressée à l’élaboration d’un programme de stimulation cognitive pour enfants présentant des retards développementaux. Ses internats en neuropsychologie de l’enfant au CHU Sainte-Justine, d’abord en pédopsychiatrie/clinique Tourette, puis en neurologie, lui ont permis d’acquérir une expertise particulière auprès d’enfants présentant des problèmes neurologiques (épilepsie, lésions cérébrales et maladies neurodégénératives) et des troubles neurodéveloppementaux.

Marina Attié

Diplômée de l’Université de Montréal où elle a complété une scolarité de niveau doctoral en neuropsychologie, Marina Attié est neuropsychologue pédiatrique, membre de l’OPQ depuis 1980 et elle cumule  37 années d’expérience auprès d’enfants et d’adolescents en difficulté. Son travail au Centre des troubles d’apprentissage de l’Université Mc Gill et ses 18 années d’expérience en milieu scolaire lui ont permis d’acquérir une solide connaissance de ce milieu, de bien comprendre les besoins de l’élève et d’adapter ses recommandations à la réalité scolaire. Marina Attié est cofondatrice du CIME où elle assure la direction clinique du service de neuropsychologie. Reconnue comme une neuropsychologue chevronnée, elle assure la supervision d’étudiants au doctorat en neuropsychologie pédiatrique et donne depuis plus de 16 ans,des conférences et des ateliers aux professionnels de la santé et du milieu de l’éducation au travers du Québec.